FAITS D'HIVER & MAUX D'AOUT

Chaque jour, je continue, selon l'inspiration, Des textes superflus ou alors plus profonds, Désormais, c'est facile, pas toujours évident, Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

0498 - Joe Cocker

Publié le 22 Décembre 2014 par Dan in Trois Quatre Un, Musique


Je t'entendais parfois passer à la radio,
J'aimais beaucoup ta voix, un timbre rauque et chaud,
Une chanson ou deux qu'on sifflait dans la rue,
Tu fais partie de ceux qu'on a toujours connu.

Pour supporter la pluie, pour quelque chose à dire,
C'est l'aide de nos amis qui nous évite le pire.
Il me reste les CD et tes nombreuses chansons,
Pour ne rien oublier, chantons à l'unisson.

Je ne t'ai jamais vu, je regrette tes concerts,
Maintenant, c'est foutu, cela me rend amer.
Tout au long de nos vies, t'as déchainé nos coeurs,
Aujourd'hui, t'es parti, à bientôt, Joe Cocker.

Commenter cet article