FAITS D'HIVER & MAUX D'AOUT

DYAL - Chaque jour, je continue, selon l'inspiration, Des textes superflus ou alors plus profonds, Désormais, c'est facile, pas toujours évident, Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

0498 - Joe Cocker

Publié le 22 Décembre 2014 par Dan in Trois Quatre Un, Musique


Je t'entendais parfois passer à la radio,
J'aimais beaucoup ta voix, un timbre rauque et chaud,
Une chanson ou deux qu'on sifflait dans la rue,
Tu fais partie de ceux qu'on a toujours connu.

Pour supporter la pluie, pour quelque chose à dire,
C'est l'aide de nos amis qui nous évite le pire.
Il me reste les CD et tes nombreuses chansons,
Pour ne rien oublier, chantons à l'unisson.

Je ne t'ai jamais vu, je regrette tes concerts,
Maintenant, c'est foutu, cela me rend amer.
Tout au long de nos vies, t'as déchainé nos coeurs,
Aujourd'hui, t'es parti, à bientôt, Joe Cocker.

Commenter cet article