FAITS D'HIVER & MAUX D'AOUT

DYAL - Chaque jour, je continue, selon l'inspiration, Des textes superflus ou alors plus profonds, Désormais, c'est facile, pas toujours évident, Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

0504 - Lise Martin

Publié le 13 Août 2015 par Dan in Musique, Trois Quatre Un

 

Ce soir là, il pleuvait et il faisait très chaud,
Sur la scène, elle chantait, nous berçant de ses mots.
Un soir en acoustique, pour le chant des moineaux,
L'instrument électrique n'aime pas vraiment l'eau.

Des mots de liberté, d'amour, de déraison,
Moments de vérité livrés avec passion.
Elle chante son univers, un ruisseau, une maison,
Un puits, une rivière, un orage, une prison.

Violoncelle et violon accompagnent sa voix,
Guitare pleine d'émotion pour percuter l'émoi.
Couchés sur le papier, deux ou trois mots brûlés,
Pour ne pas oublier, qu'ici, elle est passée.

 

Lise Martin

0504 - Lise Martin
Commenter cet article