0116 - A l'ombre du grand chène

Publié le par Dan

A l'ombre du grand chène, je me suis reposé,
J'avais beaucoup de peine, je me sentais blessé.
Je me sens si petit, je perds confiance en moi,
Elle est si nulle, ma vie, personne ne veut de moi.

Cet arbre est majestueux, je peux enfin parler,
Il me cache des cieux, je me sens protégé.
A l'ombre du grand chène, je lui ai expliqué,
J'ai parlé de ma peine, je me suis lamenté.

Alors, le chène m'a dit : Tu vois, je suis très grand.
J'ai commencé petit par une vie de gland.

Commenter cet article

L
<br /> <br /> Merci de ton passage .<br /> <br /> <br /> Ton poème reflête un peu ce que j'avais expliqué sur ma photo le jour d'avant à savoir que si l'on prends un chêne dans nos bras, du moins si on l'entoure de ceux-ci il nous écoute et prends tous<br /> nos soucis<br /> <br /> <br /> Mais peut-être n'es-ce pas qu'une légende?<br /> <br /> <br /> Amicalement Bon dimanche , je reviendrais te lire plus longuement encore merci<br /> <br /> <br /> Lucia<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Retour vers la nature, l'espace d'un instant,<br /> Prendre un grand bol d'air pur, redevenir enfant.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Dan<br /> Mon espace préféré : chêne, chataignier, granit.<br /> La force dans le silence.<br /> A bientôt<br /> <br /> <br /> <br />
N
<br /> <br /> Bonjour Dan ,<br /> <br /> <br /> Merci à Toi , de Ta Venue auprès de Chêne ,<br /> <br /> <br /> Sa Force lui vient de ses Racines ,<br /> <br /> <br /> Du Lien de Sève qui coule en Veines ,<br /> <br /> <br /> Un Cycle Ancien dont L'Origine ,<br /> <br /> <br /> Puise son Temps au Coeur d'une Mère ,<br /> <br /> <br /> Qui lie les Arbres au Monde Infime ,<br /> <br /> <br /> Tout le Vivant , Esprit d'une Terre.<br /> <br /> <br /> NéO~<br /> <br /> <br /> Belle Journée.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Tu reviens quand tu veux, ici, aucune peine,<br /> Partout, chez moi, tu peux te poser près du chène.<br /> <br /> <br /> Dan<br /> A bientôt<br /> <br /> <br /> <br />
K
Sève qui peut...!Comme lui, soit patient et ton grand jour viendra,Dans quelques cinq-cents ans, immense tu seras...Attention toutefois si ton âme noueuseElle sera  le choix des lames tronçonneuses...KERFON LE CELTE
Répondre
D
<br /> <br /> C'est une réalité, cinq cents ans, ce n'est rien,<br /> Je ne suis pas pressé, je reste un grand gamin !<br /> <br /> Dan<br /> Faut croire que je suis mauvais,<br /> chaque anniversaire, je suis recalé et je redouble !<br /> <br /> <br /> <br />