FAITS D'HIVER & MAUX D'AOUT

Chaque jour, je continue, selon l'inspiration, Des textes superflus ou alors plus profonds, Désormais, c'est facile, pas toujours évident, Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

0267 - Constat

Publié le 2 Novembre 2010 par Dan in Emotion, Dix vers

Je regarde mes textes, je vois les commentaires,
Mais selon le contexte, vous préférez vous taire.
Selon certains sujets, je n'ai aucun retour,
Vos passages sont discrets, ce silence est trop lourd.

Je peux parler de mort, de malheur, de bonheur,
Mes mots sont parfois forts et cela vous fait peur.
Je peux écrire sur tout, on doit tout surmonter,
Je m'alimente de vous, il vous faut l'accepter.

Je parle de la vie, ne tournez pas les yeux,
Cela se passe ici, sans aucun Diable ni Dieu.

Commenter cet article

Cathy31 19/11/2010 09:58



Bonjour Dan, je viens voter et aujourd'hui je prends le temps de te laisser un commentaire... cela fait du bien de
lire tes poèmes sincères et tellement agréables à lire, c'est fluide, actuel, j'adore !



sylvie 15/11/2010 12:21



Le silence n'est lourd que des mots qu'il retient .


SLY



Cathy 14/11/2010 15:59



Bonjour Dan,


J'ai trouvé ton message dans ma boîte mails... Je viens te découvrir en gardant toutes mes interrogations concernant la raison qui t'a sensibilisé à mon poème "le monde du silence".


Sache que mon mari prend des cours depuis deux ans maintenant et qu'il a donc, bien sûr, toute la documentation nécessaire à cela. Mais je te remercie pour ton information.


Je reste bien sûr à ton écoute.


Dommage que tu ne sois pas passé sur mon blog directement... J'ai lu plusieurs de tes poèmes et je ressens ici une certaine "amertume"... Te sens-tu "isolé" sur ton blog ?


Je reviendrai certainement en ce qui me concerne. Il y a beaucoup de sensibilité ici.


Merci encore et bon après-midi,


Cathy.



viberade 11/11/2010 15:22



trés beau blog et textes magnifiques bonne continuation



Marine D 11/11/2010 11:03



Ce n'est pas facile en effet de faire des textes forts, surtout lorsque pour tout viatique on te laisses, "c'est triste" il faut faire rire, ce que je fais de temps à autre, mais les textes qui
me tiennent à coeur j'en ai certains programmés et dont je retardes toujours la publication, car je sais ce que certains vont dire , et au fond je sais que c'est très bête !


Bonne journée Dan