FAITS D'HIVER & MAUX D'AOUT

Chaque jour, je continue, selon l'inspiration, Des textes superflus ou alors plus profonds, Désormais, c'est facile, pas toujours évident, Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

0262 - Stella

Publié le 11 Octobre 2010 par Dan in Mémo, Vains vers

Tu viens de te lever, sans même nous dire bonjour,
Tu n'es pas réveillée, ton sommeil fut trop court.
Il faut rester patient, ne pas te provoquer,
Comme un brasier ardent, t'es prête à exploser.

Ton visage bien fermé, tu ne dis aucun mot,
Au petit déjeuner, tu te prends du lait chaud.
Après quelques soupirs, ton visage se détend,
On te laisse venir, faut juste attendre l'instant.

On connaît la chanson, chaque fois, c'est pareil,
Tu prends ton air grognon dès que tu te réveilles.

Faut quelques mots gentils et c'est tout autre chose,
Un peu avant midi, tu te métamorphoses.
Ainsi, tout simplement, nous évitons le pire,
C'est du bonheur, vraiment, lorsque je t'entends rire.

Le soir, tu resplendis, fallait attendre la nuit,
Dans le ciel obscurci, comme une étoile, tu luis.
Quelques mots pour te dire, à toi, la jeune Stella,
Mademoiselle Sourire, surtout, ne change pas.

On connaît la chanson, chaque fois, c'est pareil,
Tu prends ton air grognon dès que tu te réveilles.

Commenter cet article

Plume Libre 03/11/2010 15:21



Effectivement, ce n'est pas utile,


Surtout si l'humeur est fragile,


Pas de colère pour un sujet si futile,


Quelques remontrances subtiles


Suffisent surement,


Bises dans le vent,


Plume Libre



Plume libre 01/11/2010 17:25



Très beau texte, on est toutes comme-ça, une adolescente peut-être ? En tout les cas, je me reconnais dans ces réactions, ces manières de faire....



Dan 02/11/2010 21:45



Quelques mots doucement, inutile de crier,


Nous fumes adolescents, il est loin, ce passé.


 


Dan


Ne nous fachons pas !!