FAITS D'HIVER & MAUX D'AOUT

Chaque jour, je continue, selon l'inspiration, Des textes superflus ou alors plus profonds, Désormais, c'est facile, pas toujours évident, Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

0422 - Porte monnaie percé

Publié le 28 Mai 2012 par Dan dans Fantaisie, Dix vers

Tout l'argent disparait, bénéfices envolés,
Notre grand porte monnaie, regarde, il est percé.
Magouilles et compagnies, nos élus sont couverts,
Ils sont rarement pris ni mis à découvert.

De cet argent parti, il ne reste que des maux
Et personne n'est surpris des fuites de capitaux.
Que les yeux pour pleurer, nous n'avons plus que ça,
Nous sommes tous ruinés ainsi que notre état.

Du porte monnaie percé, on a le monopole,
Le pays en danger, nous avons l'accroc pôle.

commentaires

0421 - Une bonne gueule

Publié le 23 Mai 2012 par Dan dans Musique, Dix vers

Avec lui, j'ai parlé car il n'est pas bégueule,
Ses cheveux tout frisés, Antoine a une bonne gueule.
Concerts et apéro, plein de musiques en tête,
Là bas, il faisait beau, l'humeur était en fête.

Il nous vient de Belgique, ses textes sont des cadeaux,
Une gueule bien sympathique, je parle d'Antoine Hénaut.
Il va nous revenir, en automne à Paris,
Ce sera du plaisir d'entendre ses écrits.

On parlera du temps, de ces moments de fête,
En mai à Montauban, un jour aux découvertes.


 

 

 Antoine Hénaut

 

Henaut

 

commentaires

0420 - Souffrez mes rascasses

Publié le 20 Mai 2012 par Dan dans Musique, Trois Quatre Un

Aux rascasses qui s'enlisent si vénéneusement,
Souffrez que je vous lise ces vers que je ressens.   

-----------  ----- -------- -----  -----------

Tu nous traites de cons, certains vont t'applaudir,
J'ai compris la leçon, je voulais te le dire.
Certains de tes couplets me rappellent Renaud,
Ce monde qu'il a refait en devenant poivrot.

Les mots, c'est si facile pour faire passer ta rage,
Je ne suis pas débile, je comprends ton message.
J'entends ta politique quand tu chantes tes chansons,
C'est juste dans l'optique d'avoir une subvention.

En tant qu'intermittent, tu peux toujours râler,
Tu reçois de l'argent pour dormir et bouffer.
Pour moi, t'as pas la cote, je préfère d'autres écrits,
Tu n'as pas eu mon vote et déjà, je t'oublie.

commentaires

0419 - Stationnement en vrac

Publié le 9 Mai 2012 par Dan dans Colère, Vains vers

La carte non nécessaire, je l'ai catalogué,
Je ne l'ai pas vu faire, c'est un handicapé.
Des neurones ont manqué lors de sa conception,
L'air lui a t-il manqué, telle est bien la question ?

Sa voiture est jetée, à mi-place, mi-trottoir,
Les piétons sont bloqués, nous pouvons nous faire voir.
Il n'a pas pris le temps de bien faire son créneau,
A t'il le droit vraiment de conduire une auto.

C'est une voiture de sport, j'imagine sur la route,
Ai-je raison ou bien tort, de sa santé, je doute,
Car s'il sait la conduire comme il sait la garer,
Je crains vraiment le pire, je redoute le danger.

Mon appareil photo resté à la maison,
il me reste les mots et mon indignation.
Faut-il lui expliquer ce qu'est la liberté,
Dans une communauté, il faut la partager.

Faites attention à lui, en auto ou à pied,
Si tu le vois, tu fuis, il faudrait l'interner.
Un gros con, c'est flagrant, jean-foutisme avéré,
C'est sans problème qu'il prend la place handicapé.

commentaires

0418 - Un mot, des vers

Publié le 6 Mai 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers

D'une parole échangée ou même d'un souvenir,
Je pourrais vous broder une histoire, un délire.
Parfois à la radio où même à la télé,
Quelques phrases, quelques mots, mon cerveau est lancé.

C'est fou l'inspiration, il suffit d'un instant,
Des mots à profusion viennent brusquer mon élan,
Envie de tout écrire, de dire n'importe quoi,
Des mots qui font sourire ou provoquent un émoi.

J'adore mes poésies, je dois vous le confier,
Tous ces vers que j'écris, parfois, c'est inventé.

commentaires

0417 - Emoi poétique

Publié le 5 Mai 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers

 Ne pas aller trop vite, rester attentionné,
Respecter ses limites et ne pas la brusquer.
Cacher dans cet écrit le cœur de mes pensées,
C'est une poésie qui pourrait la troubler.

Attendre jusqu'au soir un tout petit mot d'elle,
Garder en moi l'espoir d'entendre son appel.
Rester silencieux, un peu, oui mais pas trop,
Pour alterner au mieux ce silence et mes mots.

Ébaucher un sourire, garder confiance en moi,
Ce texte, elle va le lire, je pense à son émoi.

commentaires

0416 - Mensonge rassurant

Publié le 1 Mai 2012 par Dan dans Emotion, Dix vers

Elle voudrait le quitter mais cela lui fait peur,
La peur d'abandonner, ses bonheurs, ses malheurs.
Si elle reste avec lui, c'est juste pour les enfants,
Cette excuse la séduit mais je sais qu'elle se ment.

Ce n'est pas si facile, partir, c'est l'inconnu,
Premier pas difficile, je l'ai déjà connu.
Elle s'y est habituée à cette triste vie,
La routine installée, avec lui, elle s'ennuie.

On ne vit qu'une fois, vivons, c'est important,
Calculons bien nos choix et vivons le présent.

commentaires

0415 - Quai de l'absence

Publié le 29 Avril 2012 par Dan dans Fantaisie, Dix vers

Sur le quai de l'absence, Cathy a pris la mer,
Nous laissant la présence d'un parfum éphémère.
Un jour, elle reviendra du quai qu'elle va quitter,
Heureuse, elle relira les mots qu'on a laissés.

Nous voilà prévenus, nous sommes seuls sur ce quai,
Moi qui ait toujours cru ne le revoir jamais.
Mais ainsi va la vie, il faut parfois l'absence
Pour regretter ainsi, le seul souffle d'une présence.

Sur le quai de l'absence, Cathy a pris la mer,
Et tous mes mots qui dansent ne sont jamais amers.

commentaires

0414 - En sourdine

Publié le 27 Avril 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers

Quand, en sourdine, elle passe, elle ne fait aucun bruit,
    Parfois, elle laisse une trace, quelques mots bien choisis.
Une simple passagère, lisant mes poésies,
Elle se plonge dans mes vers, elle parcourt mes écrits.

    Elle vient lire mes quatrains, je lis ses textes aussi,
Je garde le même entrain, j'aime bien ce qu'elle écrit.
On ne se connait pas, de parfaits inconnus,
Nous nous parlons déjà, on ne s'est jamais vu.

Quand, passant en sourdine, elle effleure mes mots,
Visite peu anodine, elle m'inspire ce memo.

commentaires

0413 - T'as de beaux yeux, tu sais

Publié le 22 Avril 2012 par Dan dans Humour, Dix vers

T'as de beaux yeux, tu sais, c'est vrai et c'est dommage,
Pour toi, ce n'est pas gai, arrêtons ce saccage.
Tu dois faire quelque chose, aller voir un médecin,
Ta vie sera plus rose, cela, j'en suis certain.

Tes beaux yeux revolver qui peuvent nous fusiller,
Et là, je suis sincère, ils nous font tous craquer.
Tu dois être opérée, ce sera mieux ainsi,
Il faut nous écouter, ta vie est à ce prix.

C'est vrai, ce n'est pas gai, il faut que tu le saches,
T'as de beaux yeux, tu sais, mais tes oreilles les cachent.

commentaires

0412 - Partir

Publié le 21 Avril 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers


Je ne veux pas partir, j'ai hâte d'être arrivé,
J'en ai marre de conduire, je suis peu motivé.
De prendre la voiture, chaque fois, c'est ainsi,
C'est de plus en plus dur, Toulouse est à ce prix.

Tout ce temps de trajet, j'y pense et ça m'ennuie,
L'autoroute n'est pas gaie et le ciel est tout gris.
Cette route, je la connais et ma voiture aussi,
Me voilà enfin prêt, je suis enfin parti.

Mais le fait de partir, c'est de mourir un peu,
Toute ma vie à mourir, je vais devenir vieux.

commentaires

0411 - Jeu de maux artisanal

Publié le 20 Avril 2012 par Dan dans Humour, Dix vers

C'est un mécanicien, pas très grand, plutôt mince,
Tu ne te sens pas bien quand il te serre la pince.
Il court à son labeur, il n'a pas fière allure,
Regardes donc ce coiffeur lorsqu'il rase les murs.

Jardinier incongru, c'est à mourir de rire,
Devant ses tomates, nu, il veut les faire rougir.
Il aime travailler, le jour comme la nuit,
Faut voir mon boulanger quand il caresse sa mie.

Prends donc de la hauteur, aies donc confiance en toi,
Comme me dit le couvreur, je vais parler de toits.

commentaires
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 40 > >>