FAITS D'HIVER & MAUX D'AOUT

Chaque jour, je continue, selon l'inspiration, Des textes superflus ou alors plus profonds, Désormais, c'est facile, pas toujours évident, Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

Articles avec #emotion catégorie

0527 - Mireille Darc

Publié le 28 Août 2017 par Dan dans Trois Quatre Un, Emotion, Tendresse

Mireille Darc est partie retrouver les plus grands,
Ceux que j'aimais petit au cinéma d'antan.
Ce beau regard mutin qui nous faisait rêver,
Il y en a plus d'un qu'elle pouvait faire craquer.

Jean Lefevre, Constantin et Lino Ventura
André Pousse, ses copains dans "Ne nous fachons pas",
De Funes et Serrault, les grands du cinéma,
Vous partez tous trop tôt, je ne vous oublie pas.

Savoir gagner les coeurs des petits et des grands,
Toute fragile de pudeur, elle nous manque simplement.
Bien ancrée dans l'histoire et son histoire nous marque,
Ingénue dans la gloire, au revoir, Madame Darc.

commentaires

0526 - Les flammes d'un incendie

Publié le 19 Août 2017 par Dan dans Trois Quatre Un, Emotion

Les flammes d'un incendie, je me mets à penser,
Je vois mon bien détruit, souvenirs du passé,
Il y a bien longtemps, dans ce cas, j'y étais,
Il faut parfois du temps pour nettoyer nos plaies.

Les flammes d'un incendie, elles vous redonnent la vue,
Ils se disaient amis, ils ne vous connaissent plus
C'est fou mais c'est ainsi, on reconnaît les siens,
Certains sont bien pourris et ils ne feront rien.

Les flammes d'un incendie vous laissent des traces au cœur,
Je l'ai vécu aussi, on y voit le meilleur,
Dans ce moment tout gris, dans ce très grand malheur,
Elles dévoilent les amis qui vous ouvrent leurs cœurs.

 

commentaires

0518 - Morgane

Publié le 29 Novembre 2016 par Dan dans Trois Quatre Un, Emotion

Même s'ils faisaient les fous, ils se voulaient prudents,
Passage dans les clous, ils se croyaient confiants,
Leur amie est fauchée dans le froid et la nuit,
C'est un feu rouge grillé en novembre à Paris.

Allait-il bien trop vite, on ne m'a pas tout dit,
Dans son délit de fuite, il a été repris.
Pourquoi n'a t'il rien vu sur ce passage clouté,
Avait-il donc trop bu ou avait-il fumé ?

Une femme assassinée en novembre à Paris,
Trop jeune pour s'en aller au printemps de sa vie.
Elle vient d'être enterrée, elle avait vingt cinq ans,
Fait d'hiver oublié, je pense à ses parents.

commentaires

0516 - Sensualité

Publié le 24 Août 2016 par Dan dans Emotion, Dix vers

La fleur dans la lumière nous laisse imaginer
Cet éclat de mystère dans cette nuit d'été.
Un beau corps dénudé s'exhibe dans le noir,
Au plaisir de montrer, c'est le plaisir de voir.

Eclairage bien placé, la douceur d'une caresse,
Les courbes sont dessinées, la beauté d'une fesse.
Une belle composition, photo en "noir et blanc",
Un rêve ou une fiction, la magie de l'instant.

Le charme de cette image met ce corps en valeur,
De cette femme peu sage qui pose avec pudeur.

commentaires

0502 - Le sésame des rêves

Publié le 13 Mai 2015 par Dan dans Vains vers, Emotion


Je t'ouvrirai la porte pour te permettre d'entrer,
Si ton désir l'emporte, tu me feras tourner.
Je te réserve l'accueil que tu espères trouver,
Repoussant les écueils qui te feraient tomber.

Il te faut croire en moi, je te sens hésiter,
Je ressens ton émoi, la peur de tout changer.
Tu lèves les yeux au ciel, réclamant un secours,
Une aide providentielle à l'ombre d'un nouveau jour.

Cette porte est fermée déjà depuis longtemps,
Quand tu as décidé de nier ton présent.
Lorsque tu m'as trouvée, c'était le premier pas,
Instant privilégié car tu ne savais pas.

De penser à demain, tu t'imagines déjà
Oubliant tes chagrins, tes peines et tes tracas.
De changer ton destin, tu as toujours le choix,
Il te faut prendre en main cette force qui vit en toi.

C'est le premier mouvement, je te sens tressaillir,
Je perçois tes tourments de changer d'avenir,
Que l'émotion l'emporte, je te laisse rêver,
Devant toi, cette porte, je ne suis que sa clef.

 

commentaires

0493 - Plus qu'un ami

Publié le 9 Août 2014 par Dan dans Emotion, Trois Quatre Un


C'est si simple aujourd'hui, c'est facile d'en parler,
T'es devenu l'ami après toutes ces années.
Cela fait bien quinze ans déjà qu'on te connait,
On ne compte pas le temps dans les moments de paix.

Souvent, tu as semé des graines dans ton jardin,
Tu les as vu pousser, de tout près ou de loin,
Tes cultures ont parfois attiré les coquins,
Te génant dans ton choix de donner aux copains.

Do, c'est ta plus belle fleur, dans ta maison, ici,
C'est la maison du coeur, c'est celle que t'as choisie.
On te fête aujourd'hui, je voulais en parler,
Tu es plus qu'un ami, tu es mon pote agé.

 

commentaires

0489 - Il est de ces rencontres

Publié le 15 Décembre 2013 par Dan dans Emotion, Dix vers


Il est de ces rencontres qui changent toute une vie,
Ces personnes qui nous montrent le bleu quand tout est gris.
Elles ont au fond du coeur l'étincelle recherchée,
Cette pointe de bonheur qui nous fait avancer.

Elles refusent l'envie qui rend le monde méchant,
En portant sur la vie un regard bienveillant,
Elles savent nous regarder au plus profond de nous,
Et ainsi déchiffrer le meilleur qu'est en nous.

Il est de ces rencontres qui ont changé ma vie,
Ces personnes le démontrent, ce que je veux, je suis.

 

commentaires

0472 - Retour poétique

Publié le 19 Mars 2013 par Dan dans Emotion, Trois Quatre Un

Même lorsque je suis loin, même après plusieurs mois,
Je prends toujours bien soin de revenir vers toi,
M'enivrer des odeurs, des saveurs, de tes bruits,
Pour aviver mon cœur qui dit "je suis d'ici".

De Gaillac à Fronton, les cotes de Quercy,
Par vallées et par monts, j'y retrouve mes amis,
J'aime ta gastronomie, plaisirs de l'estomac,
Ton accent me séduit, je ne m'en lasse pas.

Depuis près de trente ans, fidèle et amoureux,
Toulouse et Montauban, je vous fais cet aveu,
Pour ta force, tes couleurs, la vie au quotidien,
Tes saveurs, tes odeurs, mon sud-ouest, je reviens.

commentaires

0466 - Ma réponse à Do

Publié le 11 Février 2013 par Dan dans Emotion, Trois Quatre Un

Nous en avons parlé de ma façon d'écrire,
Ce qui peut m'inspirer, tout ce que j'ai à dire.
Ma sensibilité, mes moments de bonheur,
Après toutes ces années, tu les connais par coeur.

Ce monde en mutation qui me révolte parfois,
Dans mes compositions, je livre un peu de moi,
Parmi mes rêves, mes maux, délires et émotions,
Mes poèmes, jets de mots, mon besoin d'expression.

Ton prénom prononcé et ton visage s'y glisse,
Ces moments d'amitié nous ont rendus complices.
J'ai mes deux yeux qui brillent à l'idée d'y penser,
Tu es de ma famille, une grande soeur adorée.


Commentaire de Do

commentaires

0464 - Les enfants de la guerre

Publié le 6 Février 2013 par Dan dans Emotion, Dix vers

   Les hommes n'ont rien appris, ils sont mobilisés,
Religions ou partis, deux raisons d'être tués.
Les enfants de la guerre, dans ce monde si vieux,
Ils jouent au cimetière, un grand terrain de jeu.

Une arme dans les bras pour imiter les grands,
Certains seront soldats, l'age n'est pas important.
Le fruit de la violence, ils le goutent chaque jour,
Mêlant dans leurs enfances, trop de haine, peu d'amour.

Chaque jour, la misère dans ce monde incertain,
    Auront-ils des repères pour construire un demain.

commentaires

0462 - Tristesse du quotidien

Publié le 29 Janvier 2013 par Dan dans Emotion, Trois Quatre Un

Une pièce de monnaie, un ticket restaurant,
Donnes moi, s'il te plait, un petit peu d'argent.
Aujourd'hui, dans le train, je les vois faire la manche,
Un discours quotidien, du lundi au dimanche.

Du matin jusqu'au soir, nous allons écouter,
Toujours la même histoire, mensonges et vérités.
Pas d'argent sans pitié, ils racontent leurs misères,
Un bout de vie ratée, les ennuis, les galères.

Ils parlent de leurs enfants, à la maison restés,
Certains malentendants déposent des papiers.
De plus en plus nombreux, dans les gares, dans les trains,
Quel avenir pour eux, tristesse du quotidien.

commentaires

0451 - Quand c'est joué d'avance

Publié le 2 Décembre 2012 par Dan dans Emotion, Trois Quatre Un

Crépuscule vers l'aurore, c'est le passage du temps,
Comme la vie ou la mort, le passé, le présent.
Les deux astres dans le ciel cadencent bien nos vies,
Dans une course éternelle, l'un arrive, l'autre fuit.

C'est le passage du temps, le matin me réjouit,
Diriger mon présent, jamais, cela m'ennuie.
Depuis le premier jour, les secondes sont comptées,
Dans ce compte à rebours qu'on ne peut arrêter.

Je les vois s'égrener, ces secondes qui s'enfuient,
Cette fin préméditée lorsque le jour nous nuit.
Aurore vers crépuscule, nos âmes grandissantes,
Nous restons minuscules devant cette nuit naissante.

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 > >>