FAITS D'HIVER & MAUX D'AOUT

DYAL - Chaque jour, je continue, selon l'inspiration, Des textes superflus ou alors plus profonds, Désormais, c'est facile, pas toujours évident, Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

Articles avec #emotion catégorie

0388 - L'odeur de l'encrier

Publié le 27 Octobre 2011 par Dan dans Emotion

De l'encre sur les doigts, je me mets à rêver,
Souvenirs d'autrefois, l'odeur de l'encrier.
La plume sur l'écritoire, elle glisse sur le papier,
Me rappelant l'histoire des pleins et des déliés.

Ce stylo-plume doré me ramène à l'enfance,
Les lettres de l'alphabet, l'école 'Anatole France'.
Les tâches, on dessinait pour les rendre plus jolies,
L'instituteur râlait et on était puni.

Nous étions assidus lors des compositions,
Buvard, je te salue, on faisait attention.
La joie de l'écriture est venue bien après,
Mes mots restent bien sûr, sans remords ni regrets.

L'odeur, j'ai apprécié, la plume, je l'ai rangée,
Mes mains sont nettoyées, je reprends mon clavier.

commentaires

0383 - Albert Weinberg

Publié le 15 Octobre 2011 par Dan dans Emotion, Dix vers

Il est des souvenirs qu'on ne peut oublier,
De lui, je peux le dire, il m'a vraiment touché.
Dans cette ville de Colmar, pour nous, il dessinait,
Au fond de son regard, sa gentillesse brillait.

Le temps d'une dédicace, nous avons discuté,
De l'aviation, des as dans ses bandes dessinées.
Beaucoup d'humilité lorsqu'il parlait de lui,
Cet homme qui a marqué les grands et les petits.

Dan Cooper est en deuil, son père s'est envolé,
Nous laissant ses recueils, je garde mes BD.


Albert Weinberg, né à Liège le 9 avril 1922,
décédé le 29 septembre 2011.

commentaires

0358 - Transport poétique

Publié le 2 Août 2011 par Dan dans Emotion, Dix vers

Grand jour d'inspiration, mon cerveau en fusion,
Les mots au portillon s'emmêlent les crayons.
Un grand besoin d'écrire, mes mots défilent ici,
J'ai l'envie de sourire, de dire 'oui' à la vie.

Calé dans l'autobus, je griffonne mon cahier,
Avant le terminus, plusieurs textes seront nés.
Déjà plusieurs idées que j'écris aussitôt,
Je ne peux qu'accepter, laisser le temps aux mots.

Il m'arrive parfois que mes textes naissent ainsi,
Les mots sortent de moi, j'en crée des poésies.

commentaires

0350 - 87 ans - bon anniversaire

Publié le 24 Juillet 2011 par Dan dans Emotion, Dix vers

A quatre vingt-sept ans, elle fait tout son jardin,
C'est tout près d'Orléans, le long de la N20.
Parfois, je passe la voir, un plaisir partagé,
J'y suis passé ce soir, elle est en bonne santé.

Elle a une pêche d'enfer, prend la vie comme elle vient,
Huit fois arrière-grand-mère, je l'ai trouvée très bien.
Elle n'est pas compliquée, je l'aime bien pour ça,
J'aime l'écouter parler, elle se reconnaitra.

Elle veut être centenaire, il me faut patienter,
Pour cet anniversaire, je veux être invité.

commentaires

0326 - Un stage hier

Publié le 24 Mai 2011 par Dan dans Emotion, Dix vers

Aujourd'hui, je reçois un jeune pour un stage,
Alors, je me revois lorsque j'avais son age.
J'étais si jeune alors, ils n'étaient pas si vieux,
Je m'en souviens encore, du bonheur plein les yeux.

Ils m'ont beaucoup donné, j'ai parfois expliqué,
Nous avons partagé nos rires et nos idées.
J'avais la théorie, ils avaient l'expérience,
C'était si simple ainsi, ils me faisaient confiance.

La pendule a tourné, égrenant avec elle,
Les jours et les années, ce jour, je me rappelle.

 

commentaires

0317 - Deux ans

Publié le 1 Mai 2011 par Dan dans Emotion, Vains vers

Second anniversaire, c'est celui de mon site,
C'est l'endroit pour mes vers, venez, je vous invite.
Plus de trois cents idées, des textes ou des photos,
M'ont permis d'avancer, par images ou propos.

Mon premier texte est né d'une grave collision,
Les mots, j'ai enchaîné sur un bien triste ton.
Mon texte, 'les maux d'août' se voulait plus subtil,
Jeux de mots les plus fous pour un texte puéril.

Ensuite, j'ai poursuivi, mes textes, j'ai travaillé,
Certains mots, j'ai repris pour vous les présenter.
Puis on m'a expliqué, les vers et les quatrains,
Hémistiches fouillés pour des alexandrins.

Depuis, je continue, selon l'inspiration,
Des textes superflus ou alors plus profonds.
Désormais, c'est facile, pas toujours évident,
Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

De jolis commentaires, j'ai eu de belles visites,
Remerciements sincères pour vos paroles écrites.
On se retrouvera, ici ou bien chez vous,
Le lien s'est tissé là, la toile est bien à nous !

commentaires

0310 - Le secret de Lola

Publié le 4 Avril 2011 par Dan dans Mémo, Emotion

Sous les poutres du grenier, dans un lit de poussière,
Sous la lucarne cassée, inondé de lumière,
Il était là, tout près de la malle aux vieilles armes,
Le temps était passé, séchant toutes les larmes.

Il était posé là, à même le sol ingrat,
Noué d’un ruban plat, fané rouge grenat.
C'était un grand carton de couleur lie de vin,
Marqué de ton prénom, « Lola », je me souvins.

Il vint à ma mémoire que c’était le  printemps,
C'était un triste soir, Il y a bien longtemps,
Nous nous étions fâchés, Il faisait froid dehors,
Les dés étaient jetés, décidant de nos sorts.

Tu voulais malgré moi, chez toi, me retenir,
Je t'expliquais pourquoi je voulais tant partir.
Tu refusais mes mots, tu hurlais même parfois,
Te voir dans tes sanglots, c'était la dernière fois.

Je revenais chez toi après cette longue absence,
Je sentais près de moi l'odeur de ta présence,
La douleur du chagrin, la perte de l'être aimé,
Je comprenais enfin ce qu'il s'était passé.

Attendre mon retour, debout sur ton balcon,
Et ainsi chaque jour, refusant l'abandon,
Tu espérais ainsi, qu'un jour, je reviendrai,
Pour partager nos vies, au grand jour, sans secret.

Je revenais ici après toutes ces années,
Mais tu étais partie, m'avais tu pardonné.
Nos deux vies solitaires, toi ici, moi la-bas,
Tu avais bien souffert et je n'étais pas là.

Je revis en mémoire cette soirée de printemps,
Te laissant sans espoir, comme une fuite en avant,
J'avais pu profiter de cette altercation,
Je m'étais éclipsé, te laissant tes questions.

Je t'avais inventé de multiples raisons,
Pour pouvoir m'en aller et quitter la région,
Je t'avais refusé cette vie avec toi,
J'avoue, j'ai paniqué, je n'ai pensé qu'à moi.

Comprendrez vous jamais ce qui m'avait poussé,
Si belle comme elle était, à tout abandonner.
Mes gouts de globe trotter, un mensonge grossier.
Cette maladie fait peur, ma simple vérité.

Mais c'est dans ce grenier que j'ai bien réfléchi,
Souvenirs du passé, bonheur et ce gâchis.
Je t'avais rejetée, je sentis mon émoi,
Allais-je regretter ces moments avec toi.

C'est vers cette lumière que m'ont guidé mes pas,
Je ne l'ai pas ouvert car je savais déjà,
Ce carton du grenier, son ruban bien noué,
Cette robe de mariée resterait bien cachée.

 

 lola-invisible

 

Texte écrit pour un concours chez Océanelle 

 

 

commentaires

0292 - Le père d'Antoine

Publié le 6 Mars 2011 par Dan dans Emotion, Dix vers

Il voudrait s'en aller, il n'a qu'une seule envie,
Sa femme est décédée, il veut mourir aussi.
Des heures de lassitude à remuer le passé,
Il pleure sa solitude et il se laisse aller.

Lorsqu'il est à l'hosto, il se met à manger,
C'est pour rentrer plus tôt, chez lui, être ramené.
Il veut rester chez lui, endroit des souvenirs,
Dans sa chambre, son lit, c'est là qu'il veut mourir.

C'est dur pour ses enfants, ils se préparent au pire,
Il dit que c'est le temps, maintenant, de partir.

commentaires

0288 - 28 février, naitre et mourir

Publié le 28 Février 2011 par Dan dans Emotion, Dix vers

Le vingt huit février mille neuf cent vingt et un,
Les deux jumeaux sont nés, le début d'un destin.
En quatre-vingt dix ans, leur monde a bien changé,
Je lui dois mon présent, je rappelle ce passé.

Les films de la vie, réels ou cinéma,
Les jumeaux sont partis, tonton après papa.
Cette femme à l'écran, vous l'aviez souvent vue,
Ainsi passe le temps, la vie reprend son dû.

Ce vingt-huit février, la mort est notre lot,
Elle vient de nous quitter, notre Annie Girardot.

commentaires

0277 - Un dimanche de janvier

Publié le 13 Janvier 2011 par Dan dans Emotion, Dix vers

Je vais vous raconter, un dimanche de janvier,
J'ai pu les rassembler, ces mots sur le papier.
C'était en 2008, parfois, je me souviens,
Cela s'est passé vite, ces textes devinrent les miens.

C'est le départ d'un père, je ne peux oublier,
C'est un anniversaire, ma sensibilité.
Envie de tout écrire en vue de raconter
Toutes mes larmes et mes rires selon l'instant donné.

Il me reste mes maux d'août et tous mes faits d'hiver,
Ces mots sont là pour vous, bien rangés dans mes vers.

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>