FAITS D'HIVER & MAUX D'AOUT

Chaque jour, je continue, selon l'inspiration, Des textes superflus ou alors plus profonds, Désormais, c'est facile, pas toujours évident, Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

Articles avec #memo catégorie

0445 - Le France Trotteur

Publié le 4 Octobre 2012 par Dan dans Mémo, Trois Quatre Un

Le camion est chargé, les équipements s'entassent,
Les valises préparés ont déjà pris leurs places.
A la Roche sur Foron, voilà, nous sommes partis,
pour une exposition qui commence vendredi.

De traverser la France, déjà, je me réjouis,
Je sais que c'est une chance car j'aime mon pays.
De jolis paysages, villages et monuments,
Qui ravissent tous les ages des petits aux plus grands.

Je vais faire des photos pour garder ces instants,
J'ai gardé quelques mots pour écrire à présent.
Pour des expositions, je suis un 'France trotteur",
A la Roche sur Foron, ce sera du bonheur.


Exposition EQUID'ESPACES

commentaires

0443 - S'exprimer

Publié le 1 Octobre 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers

J'essaie de dévoiler mes secrets du bonheur,
A ces féminités si sensibles à mon cœur.
C'est de ma tête rêveuse que sortent mes poésies,
Je voudrais rendre heureuses les femmes qui passent ici,

Certaines sont bien discrètes, elles ne font que passer,
Leurs émotions muettes qu'elles savent dissimuler,
La peur de s'exprimer et de se dévoiler,
Les mots, une fois posés, sont immortalisés.

Ce n'est pas très facile et cela, j'en conviens,
Je suis souvent fragile, parfois, je n'écris rien.

commentaires

0441 - Le précurseur

Publié le 27 Septembre 2012 par Dan dans Mémo, Trois Quatre Un

D'aplomb sur son long fil, il dirige sa vie,
Et cette vie difficile, c'est celle qu'il s'est choisie.
Pas toujours bien compris, ou alors, il fait peur,
C'est dur mais c'est ainsi, c'est juste un précurseur.

Il prône l'innovation et admire le progrès,
C'est une belle intention quand tous les gens sont prêts,
Mais ce n'est pas le cas, ou bien, on le saurait,
Changer donne du tracas et parfois des regrets.

Il vit dans le futur, ce temps est son présent,
C'est ainsi, si c'est dur, il s'en fout maintenant.
Il reste un grand gamin, cela le rend heureux,
S'imaginer demain, c'est ce qu'il fait de mieux.

commentaires

0438 - Déraison

Publié le 20 Septembre 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers

Ils ont mis la pression, le reste est évident,
C'est pour une religion, qu'on a tué des gens.
Parler au monde entier, par quelques attentats,
Sur les chaines de télé, ils refusent le débat.

Certains, par l'audimat, veulent gagner de l'argent,
Pour un échec et mat, ils sont bien imprudents.
Certains invoquent une cause, pour se donner raison,
Quand feront-ils une pause, ces affreux trublions ?

Liberté de la presse, des films sur internet,
Tous ces conflits, je laisse, ma raison reste nette.

commentaires

0436 - Traite, re traite

Publié le 9 Septembre 2012 par Dan dans Mémo, Trois Quatre Un

Je me répète sans cesse, vous voulez tous y croire,
    Je ressasse mes promesses, toujours les mêmes histoires.
J'en ai pris pour cinq ans, merci, je continue,
Même à soixante sept ans, j'ai été re-élu,

Les jeunes sont motivés, je n'ai aucune faiblesse,
J'ai su les écarter par mon carnet d'adresses.
Dans ma circonscription , c'est moi qui fait la loi,
Les votants sont si cons, ils ont confiance en moi.

Retraite à soixante ans, je me demande pourquoi,
J'ai soixante sept ans et vous votez pour moi
J'aurai soixante douze ans à la fin du mandat,
De nouveau pour cinq ans si je suis toujours là.

 

age deputes

 

commentaires

0429 - Les mots de Montauban

Publié le 13 Juin 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers

Émotion peu banale. en mai, comme tous les ans
Je vais au festival, celui de Montauban.
C'est à l'heure du diner qu'on va au café Slam,
Mon endroit préféré où tous les mots s'enflamment.

J'ai quelques poésies que j'ai apprises par cœur,
Le trac est infini, je vis un grand bonheur.
Je monte sur la scène, je m'approche du micro,
Quand cette envie m'entraine, je vais dire quelques mots.

En mai, à Montauban, moments privilégiés,
Éric, toujours présent, maintient son atelier.

commentaires

0425 - Commerce équitable

Publié le 1 Juin 2012 par Dan dans Mémo, Vains vers

Commerçant équitable, je crée des poésies,
Il est bien peu rentable, mon commerce est gratuit.
J'y mets certaines couleurs, des mots qui font merveilles,
Comme un bouquet de fleurs qui attirent les abeilles.

J'y mets des mots de France car cette langue me plait,
Je garde cette attirance pour un texte en français.
N'étant pas littéraire, c'est mon anachronisme,
    Le temps m'est salutaire, je refuse le mutisme.

J'écris un peu partout, dans les embouteillages,
Assis ou bien debout, je noircis bien des pages.
Je laisse quelques mots doux, d'amour ou bien taquins,
Très doux comme un doudou, un poème fait du bien.

Quand le ciel est tout gris nous menaçant d'averses,
Mon texte, je l'embellis par des mots de tendresse.
C'est torchon ou serviette, à vous de décider,
Je resterai honnête dans des textes mensongers.

Mon commerce des mots qui ne nous coûte rien,
Je nous fais ce cadeau rempli d'alexandrins.
Je reste un solitaire, à l'aise dans mes pantoufles,
Et j'écrirai en vers jusqu'à mon dernier souffle.

 

Les mots imposés de Kickoff

 

commentaires

0418 - Un mot, des vers

Publié le 6 Mai 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers

D'une parole échangée ou même d'un souvenir,
Je pourrais vous broder une histoire, un délire.
Parfois à la radio où même à la télé,
Quelques phrases, quelques mots, mon cerveau est lancé.

C'est fou l'inspiration, il suffit d'un instant,
Des mots à profusion viennent brusquer mon élan,
Envie de tout écrire, de dire n'importe quoi,
Des mots qui font sourire ou provoquent un émoi.

J'adore mes poésies, je dois vous le confier,
Tous ces vers que j'écris, parfois, c'est inventé.

commentaires

0417 - Emoi poétique

Publié le 5 Mai 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers

 Ne pas aller trop vite, rester attentionné,
Respecter ses limites et ne pas la brusquer.
Cacher dans cet écrit le cœur de mes pensées,
C'est une poésie qui pourrait la troubler.

Attendre jusqu'au soir un tout petit mot d'elle,
Garder en moi l'espoir d'entendre son appel.
Rester silencieux, un peu, oui mais pas trop,
Pour alterner au mieux ce silence et mes mots.

Ébaucher un sourire, garder confiance en moi,
Ce texte, elle va le lire, je pense à son émoi.

commentaires

0414 - En sourdine

Publié le 27 Avril 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers

Quand, en sourdine, elle passe, elle ne fait aucun bruit,
    Parfois, elle laisse une trace, quelques mots bien choisis.
Une simple passagère, lisant mes poésies,
Elle se plonge dans mes vers, elle parcourt mes écrits.

    Elle vient lire mes quatrains, je lis ses textes aussi,
Je garde le même entrain, j'aime bien ce qu'elle écrit.
On ne se connait pas, de parfaits inconnus,
Nous nous parlons déjà, on ne s'est jamais vu.

Quand, passant en sourdine, elle effleure mes mots,
Visite peu anodine, elle m'inspire ce memo.

commentaires

0412 - Partir

Publié le 21 Avril 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers


Je ne veux pas partir, j'ai hâte d'être arrivé,
J'en ai marre de conduire, je suis peu motivé.
De prendre la voiture, chaque fois, c'est ainsi,
C'est de plus en plus dur, Toulouse est à ce prix.

Tout ce temps de trajet, j'y pense et ça m'ennuie,
L'autoroute n'est pas gaie et le ciel est tout gris.
Cette route, je la connais et ma voiture aussi,
Me voilà enfin prêt, je suis enfin parti.

Mais le fait de partir, c'est de mourir un peu,
Toute ma vie à mourir, je vais devenir vieux.

commentaires

0395 - Paris, la nuit

Publié le 13 Décembre 2011 par Dan dans Mémo

C'est beau, Paris, la nuit, on aime s'y balader,
Quand le soir envahit les rues de la cité.
Tous les deux, à moto, c'est l'instant merveilleux,
Des gens prennent des photos, des lumières plein les yeux.

C'est simple, Paris, la nuit, on joue les spectateurs,
La nuit sera ainsi, différente selon l'heure.
Des gens sont enivrés, ils parlent à haute voix,
Et d'autres sont pressés de trouver leurs chez soi.

C'est chic, Paris, la nuit, on voit les beaux quartiers,
De pouvoir vivre ici, on se met à rêver.
Les places sont éclairées auprès des monuments,
Les touristes étrangers s'y bousculent devant.

C'est chaud, Paris, la nuit, c'est selon les quartiers,
Tu mèneras ta vie où tu mettras tes pieds.
La vie selon l'envie, drogue et prostitution,
Des gens défilent ici, recherchant l'émotion.

C'est froid, Paris, la nuit, l'hiver est arrivé,
Je vois ces sans-abris qui se sont installés.
Quelques associations sont là pour les aider,
Certains dans des camions leur proposent des cafés.

J'adore Paris, la nuit, ses lumières, ses odeurs,
Quand cette ville engourdie sait nous montrer son coeur.
La ville s'est nettoyée, les poubelles sont passées,
Alors, on va rentrer, le jour va se lever.

J'adore, c'est chic, c'est beau, suffit de regarder,
C'est simple, c'est froid, c'est chaud, l'univers d'une cité.

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>