FAITS D'HIVER & MAUX D'AOUT

DYAL - Chaque jour, je continue, selon l'inspiration, Des textes superflus ou alors plus profonds, Désormais, c'est facile, pas toujours évident, Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

Articles avec #memo catégorie

0418 - Un mot, des vers

Publié le 6 Mai 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers

D'une parole échangée ou même d'un souvenir,
Je pourrais vous broder une histoire, un délire.
Parfois à la radio où même à la télé,
Quelques phrases, quelques mots, mon cerveau est lancé.

C'est fou l'inspiration, il suffit d'un instant,
Des mots à profusion viennent brusquer mon élan,
Envie de tout écrire, de dire n'importe quoi,
Des mots qui font sourire ou provoquent un émoi.

J'adore mes poésies, je dois vous le confier,
Tous ces vers que j'écris, parfois, c'est inventé.

commentaires

0417 - Emoi poétique

Publié le 5 Mai 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers

 Ne pas aller trop vite, rester attentionné,
Respecter ses limites et ne pas la brusquer.
Cacher dans cet écrit le cœur de mes pensées,
C'est une poésie qui pourrait la troubler.

Attendre jusqu'au soir un tout petit mot d'elle,
Garder en moi l'espoir d'entendre son appel.
Rester silencieux, un peu, oui mais pas trop,
Pour alterner au mieux ce silence et mes mots.

Ébaucher un sourire, garder confiance en moi,
Ce texte, elle va le lire, je pense à son émoi.

commentaires

0414 - En sourdine

Publié le 27 Avril 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers

Quand, en sourdine, elle passe, elle ne fait aucun bruit,
    Parfois, elle laisse une trace, quelques mots bien choisis.
Une simple passagère, lisant mes poésies,
Elle se plonge dans mes vers, elle parcourt mes écrits.

    Elle vient lire mes quatrains, je lis ses textes aussi,
Je garde le même entrain, j'aime bien ce qu'elle écrit.
On ne se connait pas, de parfaits inconnus,
Nous nous parlons déjà, on ne s'est jamais vu.

Quand, passant en sourdine, elle effleure mes mots,
Visite peu anodine, elle m'inspire ce memo.

commentaires

0412 - Partir

Publié le 21 Avril 2012 par Dan dans Mémo, Dix vers


Je ne veux pas partir, j'ai hâte d'être arrivé,
J'en ai marre de conduire, je suis peu motivé.
De prendre la voiture, chaque fois, c'est ainsi,
C'est de plus en plus dur, Toulouse est à ce prix.

Tout ce temps de trajet, j'y pense et ça m'ennuie,
L'autoroute n'est pas gaie et le ciel est tout gris.
Cette route, je la connais et ma voiture aussi,
Me voilà enfin prêt, je suis enfin parti.

Mais le fait de partir, c'est de mourir un peu,
Toute ma vie à mourir, je vais devenir vieux.

commentaires

0395 - Paris, la nuit

Publié le 13 Décembre 2011 par Dan dans Mémo

C'est beau, Paris, la nuit, on aime s'y balader,
Quand le soir envahit les rues de la cité.
Tous les deux, à moto, c'est l'instant merveilleux,
Des gens prennent des photos, des lumières plein les yeux.

C'est simple, Paris, la nuit, on joue les spectateurs,
La nuit sera ainsi, différente selon l'heure.
Des gens sont enivrés, ils parlent à haute voix,
Et d'autres sont pressés de trouver leurs chez soi.

C'est chic, Paris, la nuit, on voit les beaux quartiers,
De pouvoir vivre ici, on se met à rêver.
Les places sont éclairées auprès des monuments,
Les touristes étrangers s'y bousculent devant.

C'est chaud, Paris, la nuit, c'est selon les quartiers,
Tu mèneras ta vie où tu mettras tes pieds.
La vie selon l'envie, drogue et prostitution,
Des gens défilent ici, recherchant l'émotion.

C'est froid, Paris, la nuit, l'hiver est arrivé,
Je vois ces sans-abris qui se sont installés.
Quelques associations sont là pour les aider,
Certains dans des camions leur proposent des cafés.

J'adore Paris, la nuit, ses lumières, ses odeurs,
Quand cette ville engourdie sait nous montrer son coeur.
La ville s'est nettoyée, les poubelles sont passées,
Alors, on va rentrer, le jour va se lever.

J'adore, c'est chic, c'est beau, suffit de regarder,
C'est simple, c'est froid, c'est chaud, l'univers d'une cité.

commentaires

0384 - Miroir aux alouettes

Publié le 19 Octobre 2011 par Dan dans Mémo, Dix vers

J'ai jeté mon rasoir, je n'en ai plus besoin,
Car j'ai de grands espoirs de jolis lendemains.
J'écoute vos grands discours, on nous promet la lune,
Demain sera mon tour de gagner plein de tunes.

Quelque soit le parti, les miroirs sont placés,
Les phrases et les non-dits sont là pour nous piéger.
Information ciblée au sein de nos média,
Mensonges et vérités noyés dans du blabla.

    De vous, j'ai un espoir de garder une peau lisse,
J'ai jeté mon rasoir, demain, on rase gratis.

commentaires

0379 - Voies sans voix

Publié le 2 Octobre 2011 par Dan dans Mémo, Dix vers

Mon train s'est arrêté au milieu de nulle part,
Quand allons-nous arriver, j'ai peur d'être en retard.
Quelques mots au micro, est-ce trop vous demander,
Je ne demande pas trop, ni même de s'excuser.

Comme d'habitude, on n'a aucune information,
Je pense être le seul à me poser la question.
Parisiens résignés, le transilien va mal,
A force d'être ennuyé, cela devient banal.

Le train est arrêté, je ne sais pas pourquoi,
L'interphone est coupé, silence sur la voie.

commentaires

0378 - UARS - RAS

Publié le 1 Octobre 2011 par Dan dans Mémo, Dix vers

Où vont-ils retomber, l'avenir le dira,
Tous ces morceaux grillés, vont-ils faire du dégât.
Si tous nos océans pourraient les recevoir,
Des petits et des grands, sur nous, ils peuvent pleuvoir.

Retour vers l'envoyeur après toutes ces années,
Un floc ou un malheur, on veut nous faire flipper.
Auraient-ils tous brûlé, sont-il tombés dans l'eau,
Silence à la télé, sur l'histoire, plus un mot.

Satellite sensation, inutile d'en parler,
Fini l'information, aucun mort ni blessé.

commentaires

0375 - Les dessous de la carte

Publié le 18 Septembre 2011 par Dan dans Mémo, Dix vers

Carte de fidélité, la pub du commerçant,
Elle cache, en vérité, celui qui est gagnant.
Je peux la refuser mais je paie le même prix,
Je ne veux pas laisser cet argent qu'on m'a pris.

Je ne peux pas lutter ni même négocier,
Nous sommes bien coincés, notre argent est bloqué.
Fidèle au magasin, comme bien d'autres gens,
Ce système est malsain, je ne paie pas, content.

Carte de fidélité, je le dis par ces mots,
Je fais mieux qu'un banquier, je prête au taux zéro.

commentaires

0370 - Découverte après la tempête

Publié le 14 Août 2011 par Dan dans Mémo, Dix vers

J'aime marcher sur la plage, j'aime aussi ramasser
Parfois des coquillages que la mer à laissés.
Certains vont les pêcher pour les vendre aux touristes,
La mort, ils ont donné, je trouve cela bien triste.

C'est près des océans que l'on trouve les plus beaux,
Quand on arrive avant qu'ils ne soient en morceaux.
C'est dans ma salle de bain que je l'ai déposé,
Je me souviens très bien lorsque je l'ai trouvé.

Dans l'ocean indien, j'étais les pieds dans l'eau,
La marée du matin rejetait des coraux.

corail

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>