FAITS D'HIVER & MAUX D'AOUT

Chaque jour, je continue, selon l'inspiration, Des textes superflus ou alors plus profonds, Désormais, c'est facile, pas toujours évident, Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

Articles avec #souvenirs catégorie

0517 - Onze novembre

Publié le 11 Novembre 2016 par Dan dans Dix vers, Mémo, Souvenirs

Des textes et des écrits, vestiges du temps passé,
Quelques photos vieillies pour ne pas oublier.
Ils étaient les poilus dans la guerre des tranchées,
Aujourd'hui disparus, ils restent dans nos pensées.

Ils étaient résistants au nom de la patrie,
C'étaient de simples gens, et insoumis.
De nos iles, de nos champs, ils ont pris le fusil,
Chanson du partisan, Léonard est parti.

On peut se souvenir, nous n'avons rien vécu,
Prions qu'à l'avenir, ça n'arrivera plus.

commentaires

0507 - Mille neuf cent soixante dix neuf - dix

Publié le 31 Décembre 2015 par Dan dans Vains vers, Souvenirs

Le matin d'un lundi, nous étions différents,
Une centaine de conscrits qu'il fallait mettre en rang.
Ils ont donc commencé à donner les habits,
En bleu coton sergé, en vert pour le treillis.

Quand tu regardes tomber ta fin d'adolescence,
Cheveux à terre, coupés, tu regrettes leur absence.
La vie, ça va, ça vient, j'ai jeté la photo,
Parfois, je me souviens de nos boules à zéro.

Ils nous ont fait marcher, commençaient les douze mois,
Ils aiment les défilés, ce ne fut pas ma joie.
Timides et fortes têtes ne doivent faire plus qu'un,
Si ce n'est pas la fête, ce n'est pas le chagrin.

Notre écot pour l'état, il fallait le payer,
Regarde, Maman, Papa, le deuxième-classisé.
Entre deux permanences, j'avais mes perms à Nantes,
Je prenais la cadence d'une vie d'adulte naissante.

Quand ma mémoire m'entraîne, je la laisse me guider,
Mes souvenirs m’emmènent vers ce lointain passé.
J'étais alors plus brun et depuis, j'ai vieilli,
Je ne regrette rien, je garde mes cheveux gris.

 

commentaires

0506 - A nos Jean-Louis

Publié le 22 Novembre 2015 par Dan dans Dix vers, Musique, Souvenirs

Cet hommage émouvant, nous l'avons écouté,
Des mots tout simplement, pour ne pas oublier.
Ces quelques mots choisis pour parler d'amitié,
Pour parler des Jean-Louis, en toute sincérité.

Un moment d'émotion, comme un recueillement
Juste avant la chanson, j'ai partagé l'instant.
Ces minutes, j'ai pensé aux amis bienveillants,
Ceux qui nous ont quittés, ceux qu'on aimait vraiment.

Un hommage émouvant pour ne pas oublier,
Pour vous garder vivant, Monsieur Jean Louis Foulquier.

J'aurai aimé vous connaître.

commentaires

0505 - Jamait, "je me souviens"

Publié le 17 Octobre 2015 par Dan dans Musique, Vains vers, Souvenirs

Jamait, "je me souviens", J'écoute son CD,
Ma pensée part très loin, elle aime voyager,
Repenser à son bleu, je ne suis pas amer,
Moment simple et heureux, souvenirs de mon père.

Un mot sur les salauds, masculins, féminins,
Du mal, j'ai eu mon lot et j'oublie ces crétins.
Nos chagrins et hires partis avec le vent,
Pour ne plus en souffrir, il faut parfois du temps.

Vous, mes amis partis vers d'autres horizons,
Suicide ou maladie, vous êtes dans sa chanson.
Avec vous, j'ai appris le sens de l'amitié,
La vie s'en va ainsi, il nous faut l'accepter.

Mes deux frères et leurs poings, je n'ai pas de rancoeur
Même s'il restait très loin, le soleil dans leurs coeurs.
je ne reviendrai plus sur les peines de ma vie,
Joies et peines, j'ai vécu, mon présent, je le vis.

Sans amertume, j'avoue, je regarde devant,
Le temps emporte tout, la vie, c'est maintenant.
Ma pensée part très loin, elle aime voyager,
Ce soir, je vais très bien, je repasse ce CD.

 

commentaires