FAITS D'HIVER & MAUX D'AOUT

Chaque jour, je continue, selon l'inspiration, Des textes superflus ou alors plus profonds, Désormais, c'est facile, pas toujours évident, Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

0394 - Texte bas

Publié le 12 Décembre 2011 par Dan in Fantaisie, Dix vers

Le message est écrit, on ne signe même pas,
Nombre de mots réduits pour un texte bien plat,
A lire à haute voix pour comprendre les mots,
La phonétique parfois est un des pires maux.

On écrit comme on vit, nous sommes toujours pressés,
Quand on parle aux amis, le temps est-il compté ?
C'est toute une émotion à tout jamais gâchée,
Par la lettre, nous pouvions parfois nous dévoiler.

Je n'aime pas les textos, ces textes circoncisés,
Les gens sont des robots, ils refusent de parler.

Commenter cet article

Namiandluffy 04/01/2012 19:31


voila là une bien belle description de la mentalité des gens d'aujourd'hui 
aller vite encore et toujours...
 Tu (permet moi de te tutoyé) à un vrai don pour la poésie... 

cathycat 16/12/2011 08:23


Le texto est un simple utilitaire pas cher, aucunement comparable à une lettre manuscrite. Et ce courrier tout à la main est beaucoup plus menacé par l'ordinateur. L'écriture "au clavier" est
beaucoup plus vive et suit plus rapidement le cheminement de la pensée et j'avoue que pour communiquer, je la préfère à la manuscrite. Pour autant, sentir la mine sur le papier reste une
sensation inégalée ... Bisous

clara65 12/12/2011 09:18


Enfin, tu es de retour, Dan, pour mon plus grand plaisir.


Tu as raison, les textos, c'est la mort du français et en plus cela ne permet pas du tout de communiquer, contrairement à ce que l'on entend.


La lettre dévoilait beaucoup plus de nous, c'est exact, mais je dois dire que moi non plus, je n'en écris plus.


Bien amicalement.