FAITS D'HIVER & MAUX D'AOUT

DYAL - Chaque jour, je continue, selon l'inspiration, Des textes superflus ou alors plus profonds, Désormais, c'est facile, pas toujours évident, Mais j'ai trouvé mon style, le mien, tout simplement.

0522 - La Gapette

Publié le 20 Juillet 2017 par Dan dans Musique, Trois Quatre Un

Bistrot improvisé, ici pour faire la fête,
Pontoise, je suis allé écouter La Gapette.
Si tu vois ma mémoire, elle te racontera,
Cet univers d'un soir qui nous échappe déjà.

Musiciens bien sympa, chacun bien à sa place,
Un peu comme des chats qui te regardent en face.
La musique réunit les fans de Bernadette,
Le bruit fait fuir la pluie, la fête pousse la tempête.

Un spectacle vivant pour réunir les gens,
Rodo, dans son élan, nous fait vibrer l'instant.
Un air d'accordéon, ce soir, dans ce bistrot,
Nous avions des bretons sur la place des moineaux.

 

 

commentaires

0521 - Le changement, c'est maintenant.

Publié le 22 Avril 2017 par Dan dans Dix vers, Mémo

C'est ma nouvelle voiture, qu'aujourd'hui, je reçois,
Cette fois, ce fut très dur de faire le meilleur choix.
Comme pour la précédente, j'ai eu le coup de coeur,
Une envie qui me tente, un moment de bonheur.

J'avais, depuis longtemps, décidé de changer,
Alors, j'ai pris mon temps pour ne pas me tromper.
J'en ai vu des modèles, j'ai bien tout regardé,
Elles sont plus ou moins belles, plus ou moins bon marché.

L'autre jour, je l'ai vue, c'est là que j'ai craqué,
Grand gamin devenu, alors, je l'ai achetée.

commentaires

0520 - S'il n'en reste qu'un !

Publié le 17 Avril 2017 par Dan dans Vains vers, Colère

Les moyens, nous avons pour sauver l'univers,
De notre évolution, pouvons-nous être fiers ?
Notre terre est souillée par la faute du voisin,
La vie est menacée mais je n'y suis pour rien.

C'est du chacun pour soi, chacun sa vérité,
Et c'est sans foi, ni loi, châtiment mérité.
Poussée du terrorisme qui amène à l'action,
L'enfer du barbarisme sous droit de religion.

Nous sommes bien trop nombreux mais cela va changer,
On peut compter sur eux pour tout faire exploser.
Quand l'arme nucléaire est remise en avant,
C'est signe de misère, l'ego des présidents.

La chère démocratie redevient une chimère,
Nous sommes bien mal partis vers un destin amer.
Par nos votes, par nos choix, revient la dictature,
Qui se donne le droit de détruire nos futurs.

Nous n'avons pas compris la richesse de nos vies,
Nous sommes des abrutis, quel que soit le pays.
Faites sauter la planète, détruisez l'être humain,
Qu'enfin la guerre s'arrête lorsqu'il n'en reste plus qu'un.

commentaires

0519 - Le permis de tuer

Publié le 25 Mars 2017 par Dan dans Vains vers, Fantaisie

Sans regret, sans remord, j'ai cette rage en moi,
Je vais donner la mort à plus petit que moi.
La guerre est commencée, je les tue de mes mains,
Le permis de tuer, je prends ce droit divin.

Devant cette invasion, il me faut réagir,
Partout dans la maison, je fais le sang rougir.
Je vais éliminer cette bande de gredins,
Le permis de tuer, je suis un assassin.

Une bombe, je vais poser, l'ultime décision,
Je dois éradiquer cette menace d'invasion.
Je vais me comporter en tant que citoyen,
Le permis de tuer, je prends les grands moyens.

Je sais que le borax est une arme idéale,
Je vais en mettre un max pour une issue fatale.
Tu vois, j'ai décidé l'accord non pacifique,
Le permis de tuer par une attaque chimique.

Je vais exterminer cette bande de conquérants
Qui pense pouvoir squatter dans mon appartement.
Mon chat est infesté, les puces seront mes proies,
Le permis de tuer, je me donne ce droit.

commentaires

0518 - Morgane

Publié le 29 Novembre 2016 par Dan dans Trois Quatre Un, Emotion

Même s'ils faisaient les fous, ils se voulaient prudents,
Passage dans les clous, ils se croyaient confiants,
Leur amie est fauchée dans le froid et la nuit,
C'est un feu rouge grillé en novembre à Paris.

Allait-il bien trop vite, on ne m'a pas tout dit,
Dans son délit de fuite, il a été repris.
Pourquoi n'a t'il rien vu sur ce passage clouté,
Avait-il donc trop bu ou avait-il fumé ?

Une femme assassinée en novembre à Paris,
Trop jeune pour s'en aller au printemps de sa vie.
Elle vient d'être enterrée, elle avait vingt cinq ans,
Fait d'hiver oublié, je pense à ses parents.

commentaires

0517 - Onze novembre

Publié le 11 Novembre 2016 par Dan dans Dix vers, Mémo, Souvenirs

Des textes et des écrits, vestiges du temps passé,
Quelques photos vieillies pour ne pas oublier.
Ils étaient les poilus dans la guerre des tranchées,
Aujourd'hui disparus, ils restent dans nos pensées.

Ils étaient résistants au nom de la patrie,
C'étaient de simples gens, et insoumis.
De nos iles, de nos champs, ils ont pris le fusil,
Chanson du partisan, Léonard est parti.

On peut se souvenir, nous n'avons rien vécu,
Prions qu'à l'avenir, ça n'arrivera plus.

commentaires

0516 - Sensualité

Publié le 24 Août 2016 par Dan dans Emotion, Dix vers

La fleur dans la lumière nous laisse imaginer
Cet éclat de mystère dans cette nuit d'été.
Un beau corps dénudé s'exhibe dans le noir,
Au plaisir de montrer, c'est le plaisir de voir.

Eclairage bien placé, la douceur d'une caresse,
Les courbes sont dessinées, la beauté d'une fesse.
Une belle composition, photo en "noir et blanc",
Un rêve ou une fiction, la magie de l'instant.

Le charme de cette image met ce corps en valeur,
De cette femme peu sage qui pose avec pudeur.

commentaires

0515 - Femme

Publié le 19 Août 2016 par Dan dans Mémo, Tendresse, Trois Quatre Un

Sentimentale sensible, tu protèges tes atouts,
Tu restes inaccessible, tu te méfies de tout,
Caresser du regard ton infinie douceur,
Remercier le hasard de croiser ce bonheur,

Je t'écris et tu penses, de marbre, pouvoir rester,
Je laisse à ma puissance l'espoir de tout briser.
Essence de beauté dans ce monde cruel,
Nos sens exacerbés nous rendront éternels.

Image dans ce miroir, émouvante et fébrile,
Belle inconnue du soir, je te sens si fragile.
Aujourd'hui ou demain et qu'importe le temps,
Un beau jour, nos chemins partageront l'instant.

commentaires

0514 - Entre terre et mer.

Publié le 11 Août 2016 par Dan dans Musique, Trois Quatre Un

Cette rue du silence, je ne suis pas cynique,
A mon avis, je pense qu'elle est à sens unique.
L'endroit où elle nous mène, odeur de l'au-delà,
Un émoi à l'extrême, nous n'en reviendrons pas.

Le fossoyeur est là pour parler de ses rêves,
En attente du trépas, nous savourons la trêve.
Cinq cent quarante et un, triste compte de Belgique,
Référence du chagrin, de la crise politique.

De bien jolis tableaux composent ses chansons,
La musique et les mots nous apportent l'émotion.
Il a plu des moineaux sur son bel univers,
Le message était beau, ce soir, dans ce concert.

 

Mathias Bressan

commentaires

0513 - Canailles

Publié le 28 Juillet 2016 par Dan dans Musique, Dix vers

Nos cousins du Québec, la soirée fut très bien,
Un gang, trois femmes, cinq mecs, tous les huit, musiciens.
Merveilleux univers, nous l'avons partagé,
Et là, je suis sincère, je me suis régalé.

Vous avez un accent à couper au couteau,
Il est bien différent, dur de comprendre vos mots.
L'amitié coule en vous, créant cette alchimie,
Quand vous faites les fous, tous nos maux, on oublie.

Chers cousins du Québec, sur la place des moineaux,
Canailles, trois femmes, cinq mecs, grand merci pour le show.

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>